Niveau de chaleur d'une couette

Pour choisir sa couette, il est important de tenir compte de la dimension de sa literie mais aussi du niveau de chaleur désiré par les dormeurs pendant la nuit. Le confort thermique d’une couette dépend de son grammage qui indique un niveau de chaleur. Voici quelques conseils pour savoir comment choisir la couette qui correspond le mieux à votre capacité de thermorégulation et à la saison.   

Le grammage d’une couette 

Le grammage d’une couette correspond au poids de son garnissage, qu’il s’agisse d’une couette naturelle ou d’une couette synthétique. Le grammage s’exprime toujours en “grammes par mètre carré”.

Le marché des couettes propose actuellement un grammage allant de 120g/m² pour les couettes légères à 500g/m² pour les couettes très chaudes (et donc très denses). 

Le grammage d’une couette a nécessairement un impact sur son poids. Les dormeurs qui n’apprécient pas la sensation d’être écrasés par leur édredon devront donc opter pour un faible grammage.

Par ailleurs, à niveau de chaleur égale, les couettes en duvet (couettes naturelles) sont deux fois moins lourdes en moyenne que les couettes en polyester (couettes synthétiques). Pour avoir une couette synthétique dotée de bonnes capacités thermiques, il faut donc choisir un grammage plus élevé.

En effet, la couette en duvet ( couette en plumes d’oie ou de canard) affiche une isolation thermique inégalée en raison des qualités exceptionnelles des fibres naturelles. 

L’indice de chaleur d’une couette 

Le niveau de chaleur d’une couette dépend du volume et de la nature de son grammage : il est exprimé par un chiffre allant de 1 à 6 pour les couettes les plus chaudes. 

En plus des couettes légères et des couettes très chaudes, il existe donc des couettes tempérées, particulièrement agréables à la mi-saison. 

L’indice de chaleur d’une couette doit être déterminé en fonction de la température de votre chambre à coucher et de votre degré de frilosité pendant la nuit. 

Si vous êtes concernés par les questions environnementales, il est recommandé d’investir dans une couette chaude à tempérée. Cela vous permettra de réduire votre facture d'énergie.

Il est également possible d’investir dans plusieurs couettes afin de se munir de la plus adaptée en fonction de la saison.

Bien choisir sa couette selon la saison

Maintenant que nous avons répondu à la question récurrente “comment savoir la chaleur d’une couette ?”, il convient de trouver la couette idéale pour un sommeil réparateur en fonction de votre profil dormeur. 

La couette légère, dont l’indice de chaleur est de 1 à 2, est recommandée pour la période estivale. Elle peut aussi être utilisée par les dormeurs qui ont tendance à transpirer pendant la nuit.

La couette chaude, qui indique un niveau de chaleur compris entre 3 et 4, est la meilleure alliée de vos nuits printanières et automnales. Généralement, les moins frileux ne la remplacent pas en hiver.  

La couette très chaude, qui affiche un indice de chaleur de 5 à 6, est indiquée en période hivernale. Choisir une couette hiver implique de posséder un modèle moins chaud, pour bien dormir le reste de l’année. 

Le marché de la couette propose aussi des modèles “quatre saisons” : il s’agit en réalité de deux couettes - une légère et une plus chaude - qui peuvent être combinées pour former une couette très chaude.



Vous disposez désormais de toutes les informations sur le niveau de chaleur d’une couette. De quoi pouvoir choisir une nouvelle couette parfaitement adaptée à vos besoins et vos envies !