Comment laver une couette efficacement ?

illustration-machine.jpg

Le changement de saison est souvent propice à un grand nettoyage de notre intérieur, comme pour repartir du bon pied. Ce rituel concerne aussi bien nos pièces de vie que notre chambre à coucher. Si changer les draps et nettoyer les tapis sont des tâches simples, laver une couette peut donner plus de fil à retordre, notamment si elle est de grande dimension ou en fibres naturelles. Alors, comment laver une couette en fonction de sa taille et de son garnissage ? Quelle lessive utiliser pour un lavage optimal de nos couettes ?

Comment laver une couette en machine : chez soi ou à la laverie ?

Comme l’oreiller, ce linge de maison se lave aussi en machine à laver, mais la difficulté avec la couette réside dans sa taille et dans son épaisseur. Laver une couette trop souvent l’abîme. Les professionnels recommandent de laver une couette tous les deux ans et d’en changer tous les cinq ans.

La dimension de votre couette influence grandement la manière de la laver. Une couette fine de 200×200 cm rentrera facilement dans une machine à laver de sept kilos. En revanche, pour la taille de couette supérieure, 220×240 cm, plusieurs solutions sont à étudier en matière de lavage.

Première option qui s’offre à vous dans le cas d’une taille de couette conséquente : à la laverie, le cycle de lavage vous reviendra entre 7 euros et 15 euros. Le séchage, quant à lui, exigera quelques heures de patience. Une température modérée est conseillée si vous utilisez un sèche-linge, le mieux étant le séchage à l’air libre. 

Une autre option pour laver votre couette de grande dimension reste le lavage à la main. Cependant, vous rencontrerez sans conteste des difficultés pour l’essorage et le séchage de la couette. Comptez 5 jours de séchage en moyenne avant de pouvoir réintroduire votre couette dans votre housse de couette sans risque d'humidité. Une technique de lavage à privilégier en été.

Comment laver sa couette en machine ? Que ce soit chez vous ou à la buanderie, il faut veiller à renforcer l’action mécanique du lave-linge en incorporant dans le tambour de vieilles baskets ou des balles de tennis dans un collant. Cela permet d’éviter que les fibres épaisses de votre couette ne se tassent. Le cycle de lavage devra se faire à une température de moins de 60 degrés. Sachez que les acariens sont éliminés à partir de 30 degrés.

On ne lave pas une couette en soie comme on lave une couette en duvet

Comme pour les oreillers, le garnissage de la couette influence ses conditions de lavage. Les couettes synthétiques résistent mieux au lavage en machine que les couettes naturelles. Il existe aussi certaines couettes qui présentent, comme certains oreillers, des caractéristiques “antibactériennes” et “facile à laver”, idéales pour les personnes allergiques. 

Les couettes avec un garnissage plumes et duvet sont lavables en machine mais requièrent une attention particulière. Pour laver une couette en duvet, privilégiez le pressing à votre propre lave-linge. Comptez en moyenne 15 euros pour nettoyer votre couette. Vous pouvez également laver vos couettes avant l’hiver ou en été.

Pour laver une couette en soie, il est fortement déconseillé d’utiliser de l’eau. En effet, cela peut endommager le garnissage de cette couette en fibres naturelles de très haute qualité. Si votre couette en soie est tâchée, il suffit de frotter l’endroit souillé avec un savon spécial soie sans mouiller le rembourrage. Pour nettoyer votre couette en soie en entier, faites appel à un pressing.

Quel que soit le rembourrage de votre couette, nous vous conseillons de toujours prêter une attention particulière à son étiquette de lavage. Elle indique avec précision les conditions adéquates pour laver votre couette naturelle ou votre couette synthétique. Il en va de même pour le reste de votre linge de lit : draps, housse de couette, taies d’oreiller, taie de traversin, etc.

Quelle lessive utiliser pour laver une couette au lave-linge ?

En matière de lessive, préférez (pour laver vos couettes) celle que vous utilisez au quotidien si elle convient à toute la famille. Cela limite les possibilités de développer des pathologies cutanées liées à un changement de produit ménager. De manière générale, pensez à utiliser une lessive liquide, car elle est plus soluble qu’une lessive en poudre.

Si vous avez des enfants en bas âge ou des personnes allergiques au sein de votre foyer, consultez avec soin l’étiquette de votre lessive liquide. L’idéal est d’acheter un produit 100 % naturel, certifié Ecocert. Vous pouvez aussi choisir de confectionner votre lessive maison. Pour cela, il vous faudra du savon en copeaux, des cristaux de soude, de l’eau et une bonne recette de grand-mère. 

Pour embaumer votre chambre à coucher d’une odeur relaxante, vous pouvez aussi intégrer à votre lessive maison, des huiles essentielles aux propriétés calmantes : lavande, menthe, camomille, valériane, etc. Leurs pouvoirs antibactériens et antifongiques sont reconnus. Ces ingrédients qui parfument agréablement le linge doivent rester optionnels si vous lavez une couette pour des personnes allergiques.