Le marché des oreillers offre l’embarras du choix : oreiller naturel ou synthétique ? Quel coussin de nuit choisirez-vous pour un sommeil réparateur ?

Quel garnissage choisir pour un oreiller naturel ?

Réalisé à partir de fibres issues de la nature, l’oreiller naturel est connu pour ses propriétés qui allient confort, moelleux et aération. Le traditionnel coussin de nuit en duvet d’oie cède de plus en plus la place à des alternatives naturelles comme l’oreiller en bambou.

L’oreiller en duvet d’oie

Il s’agit certainement de l’oreiller le plus ancien de l’histoire : le coussin en duvet d’oie ou en duvet de canard est fait d’un rembourrage composé de plumes et donc de fibres naturelles.

L’oreiller en duvet d’oie, tout comme la couette naturelle et le traversin, est idéal pour les dormeurs qui ont tendance à transpirer. En effet, les plumes de cet oiseau sont naturellement respirantes.

En fonction du pourcentage de duvet et de plumes, vous aurez un oreiller ferme ou plus douillet. La présence du duvet rend le coussin de nuit mœlleux, tandis que les plumes ajoutent de la fermeté. 

Pour les personnes allergiques, il est recommandé de choisir son oreiller naturel comme son traversin et sa couette eux aussi en fibres naturelles, avec un traitement anti-acariens. Hypoallergénique, votre coussin de nuit vous apportera tout le confort moelleux attendu !

L’oreiller en bambou 

Les industriels rivalisent d’ingéniosité pour confectionner des coussins faits de matières non-toxiques et recyclables. Dans cette veine, on retrouve notamment l’oreiller en bambou.

En réalité, c’est uniquement l’enveloppe de l’oreiller qui est en bambou et non son rembourrage qui se compose généralement d’une mousse à mémoire de forme (mousse viscoélastique).

Pour un garnissage 100 % naturel, vous pouvez vous tourner vers l’oreiller rempli de millet, de sarrasin ou encore d’épeautre, dont l’accueil est semi-ferme à ferme.

Quel garnissage choisir pour un oreiller synthétique ?

Généralement, l’oreiller synthétique est choisi pour son prix réduit et pour limiter les risques d’allergies le dormeur. Les deux grands types d’oreiller en fibres synthétiques sont le coussin en polyester et l’oreiller à mémoire de forme (oreiller ergonomique).

L'oreiller en polyester

L’oreiller en fibres de polyester, matière synthétique dérivée du pétrole, est le plus répandu sur le marché. Il est connu pour sa légèreté et son prix de vente avantageux. 

Pour un confort optimal, il est recommandé de privilégier un oreiller polyester milieu de gamme ou haut de gamme, composé de fibres creuses, qui permettent à l’air de circuler dans le garnissage. 

L’oreiller à mémoire de forme

Très confortables et autrefois réservés aux grands hôtels, les oreillers à mémoire de forme se sont récemment démocratisés pour investir nos foyers, pour le plus grand confort des dormeurs.

Composé de mousse viscoélastique et thermosensible, cet oreiller ergonomique prend la forme de notre corps sous l’effet de sa chaleur. Cela permet d’éviter les points de pression et d’éviter les douleurs cervicales !

Quel oreiller choisir ? Oreiller naturel ou synthétique ?

Pour choisir l’oreiller qui vous correspond, il convient de prendre en compte des critères comme votre position de sommeil, votre morphologie et vos éventuels problèmes de santé (mal de dos et douleurs cervicales notamment).

  • Les dormeurs adeptes du plat ventre opteront pour un oreiller fin, synthétique ou naturel. 
  • Les personnes dont la corpulence est légère pourront se tourner vers un oreiller moelleux, à mémoire de forme. Une morphologie plus imposante sera plus à son aise sur un coussin ferme, en polyester ou duvet d’oie.
  • Les dormeurs qui ont tendance à transpirer devront éviter l’oreiller en duvet d’oie, de même que les personnes allergiques aux plumes.