Quel garnissage choisir pour son oreiller ?

John Azria
Directeur de la Compagnie du Blanc
Contenu mis à jour le 15/07/2024

Qu'il soit naturel ou synthétique, le garnissage d'un oreiller joue un rôle important dans son confort et sa qualité. Plus le garnissage est concentré, plus l'oreiller sera ferme et plus il a de place dans l'enveloppe, plus l'oreiller sera souple. Un oreiller au garnissage dense sera également plus épais, ce qui a un impact sur la position de sommeil. Il est donc important de choisir le garnissage de son oreiller selon notre position quand on dort. La Compagnie du Blanc vous donne ses conseils en matière de garnissage d'oreiller pour un sommeil réparateur.

Qu'est-ce que le garnissage d'un oreiller ?

Le garnissage d'un oreiller correspond au matériau qui remplit l'enveloppe de l'oreiller. Il peut être naturel ou synthétique. Parmi ces deux grandes catégories de garnissage d'oreiller, on retrouve les plumes et le duvet, le latex, le bambou pour les oreillers naturels et

L'oreiller plumes et duvet

L’oreiller en plume et duvet offre une douceur extrême et garde la chaleur pour des nuits douillettes tout en laissant l’air circuler. Selon le pourcentage duvet / plumes du garnissage, vous pouvez acheter des oreillers plus ou moins fermes. C’est l’option la plus confortable et la plus durable.

L'oreiller à mémoire de forme

L’oreiller à mémoire de forme se moule à votre tête et reprend sa forme d’origine lorsque vous vous levez. Parce qu’il s’adapte parfaitement à vos mouvements nocturnes, ce type de rembourrage d’oreiller peut être un bon choix de confort pour les dormeurs agités. Il fonctionne également bien pour ceux qui ont des problèmes de cou et de colonne vertébrale car il aide à répartir le poids uniformément. 

L'oreiller synthétique

L’oreiller synthétique en polyester est le moins cher des oreillers. Il offre un confort et un maintien corrects. Il a une durée de vie moins longue.

L'oreiller en latex

L’oreiller en latex est résistant aux bactéries. Il constitue un bon choix de rembourrage de coussin si vous avez des allergies.

Quelle densité de garnissage choisir ?

Pour choisir le garnissage d’oreiller qui vous correspond, il convient de prendre en compte des critères comme votre position de sommeil, votre morphologie et vos éventuels problèmes de santé (mal de dos et douleurs cervicales notamment). Ces besoins vous aideront à déterminer la densité du garnissage à choisir. Exprimée en g/m² ou kg/m3, elle indique le niveau de fermeté de l'oreiller.

Les personnes dont la corpulence est légère pourront se tourner vers un oreiller moelleux, à mémoire de forme. Une morphologie plus imposante sera plus à son aise sur un oreiller ferme, en polyester ou duvet d’oie.

Densité d'oreiller pour dormir sur le ventre

Si vous dormez la plupart du temps sur le ventre, essayez un oreiller très fin et très souple. Dormir sur le ventre exerce un stress important sur le bas du dos et l’Institut National du Sommeil suggère de dormir sur le côté plutôt. Choisissez un rembourrage de duvet ou de polyester très souple pour votre coussin de literie.

Quelle fermeté d'oreiller pour dormir sur le côté ?

Si vous êtes un dormeur de côté, investissez dans un oreiller ferme avec un soufflet extra large (les panneaux rectangulaires autour de l’oreiller qui augmentent son épaisseur). Cette épaisseur supplémentaire aide à combler la distance entre votre épaule et votre oreille, en ajoutant du soutien pour votre tête et votre cou. L’oreiller à mémoire de forme est un bon choix, car il épouse la forme de votre cou et de votre tête.  

Le conseil de John

Pour un meilleur alignement de la colonne vertébrale, vous pouvez également essayer d’ajouter un coussin entre vos genoux. Tout type de rembourrage d’oreiller peut convenir, mais choisissez un oreiller ferme.

Une densité de 80 à 85 kg/m3 est idéale si vous dormez sur le côté. À noter que si vous avez choisi un oreiller à mémoire de forme, la densité est comprise entre 70 et 90 kg/m3. Mais si vous aimez vous enfoncez dans votre oreiller comme à l'hâotel, choisissez un oreiller moelleux de densité comprise entre 75 et 80 kg/m3.

Dormir sur le dos : quelle densité d'oreiller choisir ?

Si vous aimez dormir sur le dos, pensez à choisir un oreiller plat. Avec ce type d'oreiller, vous vous assurez que votre cou n’est pas trop incliné vers l’avant. L'oreiller doit être plutôt souple pour ne pas provoquer de tensions en désaxant la colonne vertébrale. Côté densité, on optera pour un oreiller entre 65 et 75 kg/m3.

Quel garnissage choisir pour un oreiller naturel ?

Réalisé à partir de fibres issues de la nature, l’oreiller naturel est connu pour ses propriétés qui allient confort, moelleux et aération. Le traditionnel coussin de nuit en duvet d’oie cède de plus en plus la place à des alternatives naturelles comme l’oreiller en bambou.

L’oreiller en duvet d’oie

Il s’agit certainement de l’oreiller le plus ancien de l’histoire : le coussin en duvet d’oie ou en duvet de canard est fait d’un rembourrage composé de plumes et donc de fibres naturelles.

L’oreiller en duvet d’oie, tout comme la couette naturelle et le traversin, est idéal pour les dormeurs qui ont tendance à transpirer. En effet, les plumes de cet oiseau sont naturellement respirantes.

En fonction du pourcentage de duvet et de plumes, vous aurez un oreiller ferme ou plus douillet. La présence du duvet rend le coussin de nuit moelleux, tandis que les plumes ajoutent de la fermeté. 

Pour les personnes allergiques, il est recommandé de choisir son oreiller naturel comme son traversin et sa couette eux aussi en fibres naturelles, avec un traitement anti-acariens. Hypoallergénique, votre coussin de nuit vous apportera tout le confort moelleux attendu !

Bon à savoir !

Les oreillers des hôtels ont la plupart du temps un garnissage en plume et duvet Lorsque l'on pose la tête dessus, on se sent enveloppé. Le moelleux et le gonflant de ces oreillers est incomparable et on cherche souvent à le retrouver quand on achète un oreiller.

L’oreiller en bambou 

Les industriels rivalisent d’ingéniosité pour confectionner des coussins faits de matières non-toxiques et recyclables. Dans cette veine, on retrouve notamment l’oreiller en bambou.

En réalité, c’est uniquement l’enveloppe de l’oreiller qui est en bambou et non son rembourrage qui se compose généralement d’une mousse à mémoire de forme (mousse viscoélastique).

Les oreillers végétaux

Pour un garnissage 100 % naturel, vous pouvez vous tourner vers l’oreiller rempli de millet, de sarrasin ou encore d’épeautre, dont l’accueil est semi-ferme à ferme. Il est aussi possible d'opter pour un oreiller en latex végétal. Il reprend sa forme initiale et épouse parfaitement la forme de la tête et du cou.

Quel garnissage choisir pour un oreiller synthétique ?

Généralement, l’oreiller synthétique est choisi pour son prix réduit et pour limiter les risques d’allergies le dormeur. Les deux grands types d’oreiller en fibres synthétiques sont le coussin en polyester et l’oreiller à mémoire de forme (oreiller ergonomique).

L'oreiller en polyester

L’oreiller en fibres de polyester, matière synthétique dérivée du pétrole, est le plus répandu sur le marché. Il est connu pour sa légèreté et son prix de vente avantageux. 

Pour un confort optimal, il est recommandé de privilégier un oreiller polyester milieu de gamme ou haut de gamme, composé de fibres creuses, qui permettent à l’air de circuler dans le garnissage. 

L’oreiller à mémoire de forme

Très confortable et autrefois réservé aux grands hôtels, l'oreiller à mémoire de forme se sont récemment démocratisés pour investir nos foyers, pour le plus grand confort des dormeurs.

Composé de mousse viscoélastique et thermosensible, cet oreiller ergonomique prend la forme de notre corps sous l’effet de sa chaleur. Cela permet d’éviter les points de pression et d’éviter les douleurs cervicales !