Labels textiles : le guide complet pour s’y retrouver

John Azria
Directeur de la Compagnie du Blanc
Article mis à jour le 18/07/2024

L’industrie textile a été mise à l’index depuis qu’on a pris conscience qu’il s’agissait de la deuxième industrie la plus polluante, après le pétrole. Des acteurs comme la Compagnie du Blanc ont voulu prouver leur engagement environnemental et social en mettant en place des critères pour la fabrication de leur linge de lit. De nombreux labels textiles ont vu le jour dans un effort de transparence sur l’origine des produits, leur composition, leurs méthodes de fabrication, etc. Ils permettent de vérifier un ou plusieurs aspects de la chaîne de production et de distribution des produits. Pour vous aider à vous y retrouver, voilà un petit guide du label textile.

Pourquoi se baser sur les labels dans le textile ?

Même s’ils ne se valent pas tous et qu’ils répondent à des critères tous différents, les labels qualité textiles donnent une indication spécifique sur les produits. Origine géographique, matières premières utilisées, conditions de travail, normes environnementales… Ces labels peuvent vous aider à faire votre choix de textile selon vos convictions ou vos besoins, à condition de ne pas vous y perdre.

Certains labels vous informent sur les aspects qualitatif et sanitaire du produit. Produits chimiques présents, résistance, durabilité… Des critères importants qu’il convient de prendre en compte. D’autres labels s’attachent davantage à l’aspect environnemental et mettent en avant une faible consommation d’eau sur toute la chaîne de production ou encore des matières premières locales.

La traçabilité est également un critère de plus en plus pris en compte par les consommateurs. Vous serez peut-être plus enclin à acheter du linge de lit fabriqué en Europe plutôt qu’à l’autre bout de la planète.

Les labels textiles pour un commerce plus juste et responsable

On trouve de plus en plus de produits dits “équitables” dans les magasins d’alimentation. Cette pratique tend à s’appliquer aussi à l’industrie textile qui prône une chaîne de production plus respectueuse des Hommes.

Le label BIO ÉQUITABLE 

Ce label garantit une production biologique de la matière première, notamment du coton, et s’attache à toutes les étapes de la chaîne de production. Le label Bio Équitable possède une charte qui ajoute une dimension sociale et équitable. 

D’autres labels s’attachent également à défendre une vision durable du textile :

Ecocert équitable 

Ce label textile prend en compte les conditions de production qui doivent être conformes aux définitions réglementaires françaises du commerce équitable. Parmi elles la rétribution des producteurs et les conditions de travail.

Max Havelar Fair Trade

Le label Max Havelaar a été crée en 1988 aux Pays-Bas. Même si l’enjeu de ce label est principalement social et économique, il encourage les pratiques agricoles plus durables.

Le label garantit un revenu juste couvrant au minimum les coûts de production. Pour obtenir ce label, des conditions de travail décentes doivent être respectées (pas de travail de mineurs, respect des droits des travailleurs, etc.)
Il prévoit également une prime de commerce équitable. Celle-ci est versée aux coopératives afin de mettre en œuvre des projets tels que des écoles, des centres de santé…

GRS (Global Recycled Standard)

Le recyclage des vêtements ne date pas d’hier mais il s’est démocratisé au cours des dernières années. Le label GRS est attribué aux textiles composés d’au moins 20 % de fibres recyclées. Cette certification tient également compte du taux de composés chimiques ainsi que du respect des pratiques sociales et environnementales des entreprises.

La norme RCS (Recycled Claim Standard) permet de garantir la traçabilité des matières premières recyclées.

Les labels pour un environnement et une santé préservés

La santé et l’environnement sont au cœur des préoccupations actuelles et l’industrie textile a opéré un virage dans ce sens.

OEKO-TEX 100 : le label de référence

Ce label garantit des textiles sans produits toxiques pour le corps et pour l’environnement. C’est l’un des premiers labels créés et il est fiable sur le traitement du produit : pas de métaux lourds, de colorants cancérigènes, etc. En revanche, il ne s’attache pas à la provenance de la fibre textile : des produits en polyester polluants peuvent bénéficier de ce label. Il s’agit donc d’un label important au niveau de la santé et qui est intéressant pour prévenir allergies ou irritations cutanées, mais qui n’est pas complètement écologique.

Parcourez notre article sur le label OEKO-TEX !

Certification GOTS pour un coton bio

Le label textile GOTS (Global Organic Textile Standard) certifie l’origine biologique du coton et garantit la production du textile dans des conditions humaines et respectueuses de l’environnement, à toutes les étapes de production. Pour en bénéficier, Un produit textile doit être composé d’au moins 75% de fibres bio. Le contrôle de ce label est effectué par des organismes indépendants.

Cet écolabel est reconnu mondialement, notamment pour le coton, la laine et la soie. Il permet de produire des produits de qualité, résistants dans le temps. C’est un label vraiment fiable.

Apprenez-en plus sur le label GOTS !

Ange Bleu

Le label Ange Bleu est le plus ancien label mondial et s’attache à la protection environnementale. Il liste des critères très stricts pour ce qui est de la protection de la santé et de la sécurité d’utilisation. Made in Green, quant à lui, est un nouveau label qui permet d’assurer l’absence de produits chimiques nocifs pour la santé des consommateurs.

BioRe

Le label BioRe garantit que les fibres de coton utilisées pour la fabrication de textiles sont issues de cultures limitant l’utilisation de pesticides et œuvrant pour le respect de la biodiversité. Les textiles labellisés BioRe doivent avoir un impact minime sur l’environnement.

Made in Green by OEKO-TEX®

Le label Made in Green by OEKO-TEX® a été créé en 2015 et découle du label bien connu OEKO-TEX Standard 100. Comme les labels cités plus haut, il est attribué aux textiles conçus dans des entreprises respectueuses de l’environnement, des règles sociétales et traités sans substances nocives.

RWS pour une laine responsable

RWS (Responsible Wool Standard) est un label mondial qui garantit l’utilisation d’une laine produite dans le respect des moutons (conditions d’élevage, de tonte, etc.)

Naturtextil

Ce label allemand certifie les textiles écologiques et naturels. Coton biologique, laine, lin, pour obtenir ce label, les textiles doivent être conçus à partir de fibres naturelles. L’utilisation de substances nocives est formellement interdite. Ce label prône l’utilisation à des traitements et des procédés de teinture écologiques.

Les labels garantissant la provenance et le savoir-faire

Les Français sont très attachés aux savoir-faire et à la provenance de ce qu’ils achètent. C’est aussi valable dans le textile.

Origine France Garantie

Ce label garantit que le produit final a été fabriqué au moins en partie en France. Pour l’obtenir, il faut que 50 % au moins de la valeur ajoutée soit française et que le produit prenne ses caractéristiques essentielles en France. Ce label officiel permet d’assurer une traçabilité du produit.

Découvrez notre sélection de linge de lit Made in France !

EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant)

Le label EPV est accordé par l’État aux entreprises qui ont un savoir-faire artisanal ou industriel d’excellence. C’est le cas de la dentelle de Calais ou du jour Venise, entre autres.

France Terre Textile

Pour bénéficier du label France Terre Textile, au moins 3/4 de la production doivent intervenir en France, qu’il s’agisse de la fabrication du tissu ou de la confection des textiles. De plus, des critères comme le circuit court et la RSE interviennent dans l’obtention du label.

Les autres labels de traçabilité

  • Masters of Linen : Cette certification atteste que le lin utilisé a été produit à 100 % en Europe.
  • Laines de France : comme pour le lin, la laine utilisée doit être 100 % française pour obtenir ce label.