L’entretien du linge de lit

Rien de tel que de se coucher dans un lit où les draps sont parfaitement propres et respirent la fraicheur. Nous allons essayer de vous guider au mieux, afin d’éviter les habituelles erreurs d’entretien.

Laver son linge de lit

Comme tout article textile, pour préserver la qualité et ne pas abimer votre linge dès le premier lavage, il est important de le faire tremper à froid, dans une bassine d’eau, avec une poignée de gros sel ou une cuillère de vinaigre blanc. Cette technique de  » grand-mère  » consiste à fixer les couleurs et enlever l’amidon.
Une fois cette première étape établie, il suffit simplement de bien respecter les consignes de lavages sur les étiquettes des produits. De manière générale, tous les articles sont lavables en machine, de 30° à 60° et jusqu’à 90° pour le blanc. Nous recommandons de laver vos housses de couette à l’envers, de sorte à éviter d’éventuelles traces de lessive, notamment sur les couleurs foncées.
Bien sur, évitez de mélanger les couleurs, et pour préserver le blanc dans le but qu’il ne devienne pas grisâtre, on lave le blanc avec le blanc !

Comment laver son linge pour un repassage facile ?

Dans la mesure de vos possibilités, l’idéal est de faire sécher son linge de lit à l’air libre. Le coton est la matière la plus répandue pour la fabrication du linge de lit. Bien qu’il soit travaillé et tissé de plusieurs manières ( percale 80 fils, Satin 120 fils etc… ), cette matière naturelle se froisse toujours. Raison pour laquelle, afin de se simplifier la tâche, le séchage à l’air libre n’accentue pas le froissement dû au sèche linge. Si vous n’avez pas le choix, essayez au possible de minimiser l’intensité et le nombre de tours trop important. Cela vous permettra de ressortir des draps tout beaux, tout propres, et dont un petit coup de fer suffira pour avoir un lit impeccable !