Lit avec une couette d'hiver

Comment bien choisir sa couette d’hiver ?

Propriétés thermiques, épaisseur, moelleux, composition… Pas facile de trouver la couette qui correspond le mieux à ses besoins ou à ses envies, surtout en hiver ! Il est légitime de savoir quels sont les critères pour bien choisir sa couette d’hiver.

Quand il est question de sommeil, on choisit précautionneusement les oreillers et le matelas. Mais la couette est également importante. Pour un sommeil réparateur, il faut se sentir bien dans son lit, en ayant ni trop chaud, ni trop froid. La Compagnie Du Blanc vous expose les critères pour bien choisir votre couette d’hiver.

Les différentes couettes hiver

1. La couette en duvet d’oie

La couette en duvet d’oie est l’une des couettes les plus chaudes. En effet celle-ci présente une protection thermique plus importante que les couettes en plumes de canard notamment. Cela est dû au grammage de la couette. Une couette d’hiver fera en moyenne 300 g/m2 pour une couette en plume d’oie. Comptez 350 g/m2 pour une couette en duvet de canard. Les couettes en duvet d’oie sont plus légères pour le même rapport thermique. Douceur et confort demeurent tout de même au rendez-vous quel que soit votre choix.

2. La couette en duvet de canard

Idéale comme couette d’hiver, la couette en duvet de canard est moins chère qu’une couette en duvet d’oie pour des raisons évidentes de rareté. En effet, il existe davantage d’élevages et donc plus de matière première. Bien qu’apportant un peu moins de gonflant à la couette, le duvet de canard offre un excellent rapport thermorégulation et légèreté.

3. La couette synthétique

On recommande généralement les couettes synthétiques aux personnes allergiques bien qu’une couette naturelle ne favorise en aucun cas les allergies. Couette chaude, légère et surtout très abordable grâce à ses fibres synthétiques en polyester, la couette synthétique convient en hiver. Pour les personnes transpirant beaucoup la nuit, ce type de linge de nuit est à éviter. Préférez une couette en fibre naturelle pour une meilleure ventilation, même en période hivernale.

4. La couette en soie

La couette en soie dispose d’un très fort pouvoir isolant, ce qui en fait une couette parfaite pour l’hiver. Le garnissage de la couette est beaucoup moins dense que pour une couette dite classique. La soie 100% naturelle est un produit très apprécié des personnes allergiques car il ne contient aucun allergène.

Bien que plus chère que les modèles standards, une couette en soie s’adapte à la température de votre corps. Chaude en hiver et fraîche en été, elle convient parfaitement aux personnes sujettes aux sueurs nocturnes.

5. La couette 4 saisons

La couette 4 saisons est l’alternative idéale aux changements de saison. Nul besoin d’avoir dans votre placard de chambre une couette hiver et une couette été. Une double couette avec 1 version 1/2 saison qui équivaut à 200 g/m2 + 1 couette 100 g/m2 pour l’été et enfin les 2 couettes reliées entre elles pour la couette hiver. Cela vous permet également, lorsque vous avez besoin d’une couette d’appoint, de diviser l’ensemble et d’équiper ainsi 2 couchages.

Les critères de choix pour votre couette hiver

Pour bien choisir sa couette d’hiver, plusieurs paramètres sont à retenir :

  • Taille de la couette : Il est conseillé d’avoir un bord débordant de 30 cm de chaque côté de la couette afin d’être bien enveloppé et bordé et d’éviter la guerre de la couette avec l’être aimé. Pour un lit de 140×190, une couette de 220×240 est idéale par exemple
  • Composition de la couette : il existe 2 grandes catégories de couettes synthétiques et naturelles. Les couettes naturelles en plumes et duvets sont réputées pour leur capacité de régulation de la chaleur. Les couettes synthétiques sont plus lourdes et apportent davantage de moelleux et de douillet pour les dormeurs anxieux. Découvrez notre article sur le choix de sa couette en garnissage naturel ou synthétique.
  • L’enveloppe et le piquage de la couette assure le confort de celle-ci et la bonne répartition du garnissage. Pour avoir une bonne enveloppe, il est recommandé un tissage de 120 à 150 fils /cm² pour les couettes naturelles notamment pour une enveloppe en coton, soie ou bambou et de minimum 90 fils/cm² pour les couettes synthétiques. Notre guide du linge de lit explique très bien les différentes qualité de tissages et des matières (soie, flanelle, satin, percale, coton…)
  • Le grammage influence la qualité de la couette et sa capacité à retenir la chaleur.

Le grammage : le principal critère de choix de sa couette d’hiver.

En matière de couettes d’hiver, le grammage est le principal critère après la qualité de l’enveloppe et du piquage pour assurer confort, douceur de sommeil et durée de vie de votre couette dans le temps.

Pour les couettes naturelles en duvets et plumes, nous vous recommandons le choix d’un grammage optimal de 270g/m² à 300g/m2

Concernant les couettes synthétiques – légèrement plus lourdes, le choix du grammage doit être entre 300 et 450 g/m².

Couette et chaleur : un indice pour vous repérer cet hiver

Vous vous sentez perdu pour le choix de votre couette d’hiver ? Sachez que les fabricants de couettes ont mis en place un indice de chaleur sur les couettes. L’indice sert à aider les consommateurs à se repérer. Afin de déterminer l’indice de chaleur adapté, il faut aussi tenir compte de la température de votre chambre et de votre degré de frilosité.

Une fois ces éléments en tête, les couettes sont souvent présentées avec un indice de chaleur pouvant aller de 1 à 4, (voire jusqu’à 5 ou 6 selon les enseignes) soit couette tempérée, légère, chaude et très chaude. Avec cet indice, il s’agit d’exprimer le grammage sous forme de confort de chaleur. Ainsi, plus le grammage exprimé en grammes par m² est élevé, plus la couette sera chaude et donc idéale pour l’hiver.

Comprendre l’indice de chaleur de la couette d’hiver

Les couettes d’hiver se situent sur un indice supérieur à 3 pour une échelle de 1 à 4 ou supérieur à 4 pour une échelle de 1 à 6.

Par exemple, les couettes à indice de chaleur 3 ou 4 sur une échelle de 6, ou les couettes dites “chaudes” sont à choisir si votre chambre est à 19 degrés ou plus et que vous êtes du genre frileux.

Les couettes avec l’indice de chaleur le plus important, ou dites “très chaudes”, conviennent aux personnes qui ont souvent le sentiment d’avoir froid, même sous une couverture, dont la chambre est fraîche, ou qui ont besoin d’une couette bien chaude et épaisse

Comment bien dormir sous une couette d’hiver?

Dormir nu sous la couette

Bien que cela soit des plus désagréable de se glisser nu dans des draps froids, de nombreuses études mettent en avant les bienfaits de dormir nu.

Dormir nu, augmente la chaleur sous la couette. Les vêtements de nuit et pyjamas empêchent la propagation de la chaleur naturelle du corps tout en nuisant à la bonne circulation du sang.

Se réchauffer avec une bouillotte

Qui vous a dit qu’il fallait être malade pour se coucher avec une bouillotte ? Pour tous ceux et celles qui n’ont pas la chance de se coucher dans les bras chauds de l’être aimé, la bouillotte est la solution au nuit froide d’hiver.

En effet, elle fait du bien quand on a mal au ventre ou au dos et elle amène tout simplement de la chaleur et du réconfort.

Ajouter un plaid par dessus sa couette

Le plaid utilisé comme couvre lit est la parfaite protection face aux froides nuits d’hiver en complément de la couette. En plus de sa fonction “chauffante”, le plaid ajoute une touche de design et de déco à la chambre à coucher. Celui ci doit être chaud et doux .