Qu’est ce qu’un surmatelas ?

Quoi de mieux qu’un lit propre et confortable pour passer des nuits reposantes ? Pour cela, optez pour un surmatelas qui protège votre matelas et vous apporte tout le confort nécessaire dont vous avez besoin. D’autant plus que son entretien est beaucoup plus simple que celui d’un matelas classique. Comment faire pour nettoyer votre surmatelas ? Nous vous donnons nos conseils pour tout connaître sur l’entretien de cet accessoire.

A quoi sert un surmatelas ?

Comme son nom l’indique, le surmatelas se pose sur le matelas et reste maintenu par le drap-housse. Son usage est fortement conseillé dans le domaine médical puisqu’il permet d’améliorer le sommeil en soulageant les maux de dos et la circulation sanguine. Le surmatelas peut aussi servir à améliorer le confort des couples qui ont un écart de poids. Une personne forte aura besoin d’un matelas ferme alors qu’une personne légère préférera un matelas moelleux. Le fait de rajouter un surmatelas permet de pallier cette différence au niveau des besoins de chacun. Il en existe de toutes les tailles allant du surmatelas 90×190 pour lits simples au surmatelas pour lits doubles géants 200×200.

Les avantages du surmatelas

En plus de son confort exceptionnel, le surmatelas offre une excellente protection du matelas contre le poids du corps et la transpiration qui pourrait abimer un matelas classique. Le principal avantage du surmatelas est son adaptation parfaite à toutes les morphologies. Ainsi, tous les problèmes de confort durant le sommeil s’envolent. Par ailleurs, on remarque que le surmatelas a une durée de vie de 12 à 15 ans, un investissement rentable au fil des années.

Les différentes matières

Le surmatelas 120×190 est un véritable plus au niveau du confort. Il existe en plume, en duvet, en bambou ou encore en coton, chacun ayant sa particularité. Les surmatelas en plumes de canard sont les plus vendus. Avec leur moelleux et leur confort, ils permettent de conserver la chaleur du corps en hiver. Ceux en duvet apportent un côté douillet à vos nuits tout en offrant une longévité au niveau du maintien qui reste très appréciable. Concernant nos surmatelas en bambou, ils apportent à vos nuits d’été un peu de fraîcheur. Enfin, les surmatelas en coton vous permettent de bénéficier d’une aération optimale ainsi que d’une hygiène irréprochable.

Comment nettoyer un surmatelas ?

Entretenir votre surmatelas peut paraître long et fastidieux. Aussi, nous avons tendance à le laisser aérer ou à simplement passer un coup d’éponge lorsqu’il y a une tâche. Et si on vous disait que le surmatelas est très facile à nettoyer ? Qu’il soit un surmatelas de taille 80×200 ou un surmatelas grand 140×200, suivez nos conseils pour entretenir votre surmatelas sans contrainte !

5 étapes pour bien laver votre surmatelas

La meilleure façon de nettoyer votre surmatelas sans l’abimer reste le nettoyage à la main.

Conseil : avant le nettoyage, passez l’aspirateur sur le surmatelas avec des gestes lents pour bien aspirer en profondeur.

Pour être sur d’adopter la bonne technique de lavage, voici les 5 étapes pour nettoyer votre surmatelas :

  1. Mélangez un demi litre d’eau et une tasse de vinaigre blanc

  2. Imprégnez ensuite une éponge ou un torchon de ce mélange que vous essorez

  3. Appliquez le ou la sur la tâche du surmatelas (n’hésitez pas à étendre la surface)

  4. Rincez à l’aide d’un second tissu ou éponge imbibé(e) d’eau claire

  5. Séchez

Notez bien que même avec un entretien très soigneux, le surmatelas va se tasser et perdre de son aspect gonflé et ceux à cause de l’utilisation. C’est pour cela qu’il est tout à fait normal de changer régulièrement de surmatelas. Le lavage en machine est possible pour les surmatelas en mousse à mémoire de forme qui sont généralement déhoussables.

Comment bien entretenir votre surmatelas ?

Que ce soit pour nettoyer des tâches diverses ou enlever la poussière et acariens, le surmatelas s’entretient comme une couette. Il peut être passé en machine à laver et certains sont mêmes déhoussables, ce qui simplifie encore plus le lavage. Choisissez le bon programme selon la matière du surmatelas en particulier si le tissu nécessite un entretien délicat. Pensez à ne pas mettre d’adoucissant dans votre machine à laver et programmez l’essorage à 1 000 tours par minute. Pour finir, notez qu’un lavage par an suffit et pensez à le protéger par une alaise.

Nos conseils pour faire durer votre surmatelas

Pour assurer la longévité de votre surmatelas, La Compagnie du Blanc vous livre ses astuces. Evitez de marcher ou sauter dessus, afin de ne pas abimer les tissus. Pour augmenter la durée de vie de votre surmatelas, il s’agit de limiter la prolifération d’acariens. Pour cela, nettoyez aussi votre sommier 1 fois par an en frottant les lattes avec un chiffon microfibre imprégné de savon. Veillez également à ne pas dormir sans protection que ce soit sur votre draps ou votre matelas. Il suffit d’une nuit pour que les acariens se propagent dans votre literie.

Qu’est ce qu’une couette en microfibre ?

Chaude et réconfortante en ces longues journées d’hiver, la couette reste votre alliée idéale pour dormir. Pour conserver le plus longtemps possible votre couette et la protéger, il est essentiel de miser sur une bonne qualité facile à entretenir. Avez vous déjà entendu parler des couettes en microfibre ? La Compagnie du Blanc vous dit tout sur cette matière qui n’a pas besoin de housse pour garnir votre lit !

La couette en microfibre

Pourquoi choisir une couette en microfibre ? Très appréciée pour sa légèreté, son côté respirant et sa douceur, la couette en microfibre vous permet de profiter d’un sommeil confortable. La matière de la fibre d’origine synthétique 100% polyester garde la chaleur de votre corps tout en laissant pénétrer l’air dans le tissu.  Vous bénéficiez alors d’un sommeil réparateur grâce à cette régulation de la température durant vos nuits. Pour vous apporter le maximum de confort, votre couette en microfibre possède d’autres atouts. Aussi confortable que pratique, la microfibre est une matière respirante et permet d’évacuer l’humidité pour sécher rapidement après un lavage. Attention cependant au niveau de l’entretien, la couette en microfibre ne se repasse pas.

Trouver la meilleure couette

Lorsque l’on recherche une couette, l’aspect esthétique n’est pas l’unique caractéristique à prendre en compte. Il faut veiller à la bonne qualité du tissu afin de protéger au mieux votre peau au fur et à mesure de vos nuits. En été comme en hiver, la couette est votre meilleure alliée. Pour vos nuits d’hiver, optez pour notre couette grand confort conçue spécialement pour les grands froids. Pour que le confort soit optimal, il est important de choisir la bonne taille de couette pour qu’elle ne soit pas trop grande et s’adapte parfaitement à la structure de votre lit. 

Quel est le temps de sommeil idéal ?

Le sommeil est très important pour vous mettre en forme toute la journée. Pour cela il faut de bonnes conditions afin de bénéficier d’un sommeil dit “réparateur”. Pour une nuit bien reposante et complète, poursuivez votre lecture nous vous partageons ici nos conseils pour savoir quel est le temps de sommeil idéal sous la couette.

Le temps de sommeil idéal

Difficile de quitter votre couette le matin ? Vous vous sentez souvent fatigué ? Le temps que vous passez à dormir peut avoir des répercussions sur votre fatigue. Chacun est libre de se fixer le temps de sommeil qui lui convient puisqu’il diffère selon les personnes.

Afin de connaître votre besoin de sommeil, n’hésitez pas à faire des tests en changeant la durée de vos nuits. Le jour où vous vous sentez reposé au réveil et que vous avez un bon fonctionnement tout au long de la journée, cela signifie que vous avez trouvé votre temps de sommeil idéal. L’âge constitue également un facteur à prendre en compte. Voici un tableau récapitulatif du temps de sommeil recommandé selon l’âge* :

 

Age

Nouveaux-nés (0 à 3 mois)

Nourrissons ( 4 à 11 mois)

Touts-petits (1 à 2 ans)

Enfants préscolaires (3 à 5 ans)

Enfants d’âge scolaire (6 à 13 ans)

Adolescents ( 14 à 7 ans)

Jeunes adultes (18 à 25 ans)

Adultes (26 à 64 ans)

Personnes âgées ( 65 et plus)

Temps de sommeil (en heures) par nuit

14 à 17h

12 à 15h

11 et 14h

10 et 13h

9 et 11h

8 et 10h

7 et 9h

7 et 9h

7 et 8h

La température de votre chambre : la clef d’une nuit réussie

La chaleur ambiante dans votre chambre a un fort impact sur votre sommeil. Si la température est trop élevée, votre sommeil est perturbé sans même que vous ne vous en rendiez compte. Il faut aussi penser qu’à la température de la pièce s’ajoute la chaleur de  la couette. Selon celle que vous choisirez, vous aurez plus ou moins chaud. Une couette en soie est légère et une couette en coton s’adapte à la chaleur de votre corps.

La température idéale se situe donc entre 16 et 18°C. Ceci, afin de faciliter votre respiration et favoriser votre sommeil. Cette température constitue une moyenne mais il revient à chacun de mesurer la température qui lui convient. Pour en savoir plus sur le sommeil et la façon dont les français le consomme, lisez ces quelques chiffres insolites sur le sommeil qui vont vous épater !

 

*Source : https://sleepfoundation.org/how-sleep-works/how-much-sleep-do-we-really-need

Quelle matière choisir pour sa couette ?

Avec les températures qui se rafraichissent, difficile de résister à l’appel de la couette qui nous enveloppe dans une chaleur confortable. Pour trouver la meilleure couette, il s’agit de prendre en compte tout particulièrement un critère parmi la taille, le grammage ou encore la couleur : il s’agit de la matière. Vous ne savez pas quelle couette choisir ? Vous souhaitez une matière qui s’entretient facilement au lavage ? Facile à repasser ? La Compagnie du Blanc vous aide à trouver la meilleure couette au meilleur prix !

Choisir l’enveloppe de la couette

Pour assurer un confort idéal à vos nuits, la matière de votre couette constitue un critère de choix important. Une enveloppe de qualité a l’avantage de garder le garnissage bien à l’intérieur de la couette pour ainsi avoir chaud tout l’hiver. Que choisir entre la couette naturelle et la couette synthétique ? Parmi les différentes matières qu’englobent ces deux modèles, vous avez plusieurs possibilités. La matière de la couette peut exister en coton pour être utilisée tout au long de l’année grâce à ses vertues thermorégulatrices. Ainsi, le coton s’adapte à la chaleur de votre corps et le laisse respirer vous permettant ainsi de passer des nuits adaptées à votre température corporelle. On peut également trouver des couettes en soie, très douce et légère, cette matière correspond aux personnes ayant souvent trop chaud la nuit. En matière de couette, le bambou reste une matière un peu moins répandue.. Le bambou est pourtant très sain et possède des propriétés absorbantes qui permettent de passer des nuits au sec. Pour les personnes allergiques, notez aussi que la gourmandise des pandas possède des pouvoirs naturels anti-bactériens.

Trouver le meilleur garnissage pour votre couette

Après avoir vérifié l’enveloppe de votre couette, pensez à vérifier la matière qui constitue son garnissage. Synthétique ou naturel le garnissage de la couette va permettre de vous renseigner sur la chaleur qu’elle vous procure. Le garnissage synthétique recensent trois types de fibres creuses, pleines ou siliconées. Les avantages de ces types de garnissage sont tout d’abord leurs propriétés anti-bactériens, leurs entretiens faciles et leurs prix abordables.

Pour les couettes en garnissage naturel, il existe deux types de garnissage : en soie naturelle et en garnissage plumes et duvets. Comme le coton, la soie naturelle possède des vertues thermorégulatrices. En hiver vous apprécierez la conservation de chaleur et en été, vous allez pouvoir savourer la circulation de l’air sur vos pieds. Concernant les couettes en plumes et duvets, elles offrent des propriétés respirantes et un confort exceptionnel. Ces couettes s’adaptent parfaitement à la température du corps au cours de la nuit.

Comment stocker une couette ?

L’arrivée du printemps et votre couette devient trop chaude pour vos nuits ? Cela signifie qu’elle n’est plus adaptée pour cette nouvelle saison. Aux beaux jours, il est temps de laver une dernière fois votre couette avant de la remettre au placard. Souvent trop encombrante, il est parfois difficile de lui trouver une place pour la ranger. Nous vous partageons dans cet article nos meilleurs conseils pour savoir comment stocker une couette.

Pourquoi est-il nécessaire de stocker votre couette ?

On utilise la couette surtout en hiver. Après avoir traversé le froid dehors, tout le monde aime se blottir bien au chaud dans sa couette. Mais, qu’en est-il avec l’arrivée du printemps ? Souvent, fin avril est la bonne période pour mettre la couette au placard mais tout dépend de vos habitudes et aussi de la météo. Sachez qu’il n’y a pas de règle en particulier puisque dans certains hôtels, les couettes sont présentent même en été et dans les régions les plus chaudes lorsque la climatisation est en marche. Pour les couples, il existe des couettes à double épaisseur de chaque côté si l’un des deux est frileux.

Où stocker sa couette après l’hiver ?

Il est plus ou moins facile de trouver un espace pour ranger votre linge de lit, selon la configuration de votre logement. Dans une maison, il y aura plus d’espace disponible que dans un appartement.

En pavillon, vous pouvez stocker votre couette dans votre placard, dans une malle ou encore au grenier. Mais attention, il est important de la protéger pour ne pas qu’elle prenne l’humidité ou qu’elle s’abime.

En appartement, il faut penser de manière pratique. Vous pouvez par exemple stocker votre couette dans votre placard, sous le lit ou encore dans une valise.

Utilisez la solution gain de place

Vous ne savez pas comment ranger votre couette pour gagner de la place ? Oubliez les simples housses de rangement pour votre couette et adoptez les housses sous vide. Bénéficiez d’un encombrement minimum, que ce soit en maison ou en appartement.

Cette solution est l’idéale pour gagner plus de 75% de place et pour protéger vos couettes de la poussière, de l’humidité et des insectes. Rangez vos couettes, oreillers et couvertures dans la housse sous vide et aspirez. La housse va évacuer l’air et la compresser. Ainsi vous n’aurez plus aucun mal à trouver une place sous le lit, dans un meuble ou dans le placard. Vous serez tranquille jusqu’à l’hiver prochain.

Rangement esthétique avec le Compactor Home

Joignez l’utile à l’esthétique avec le Compactor Home. Pour garder un côté esthétique dans votre rangement, optez pour ce mode de rangement. Cette housse de rangement réduit de 70% le volume de votre couette, couverture et oreillers. Elle possède les mêmes fonctions que la housse sous vide et vous facilite la vie tout en gardant du style.

Quelle couleur de housse de couette choisir ?

Une belle chambre passe forcément par un beau lit. Coussins, oreillers, draps ou encore couettes, tout cela doit être en harmonie pour créer l’ambiance qui vous correspond. La Compagnie du Blanc vous offre ici ses meilleurs conseils pour savoir quelle couleur de housse de couette choisir. Il y en a pour tous les styles, du plus sobre, au plus coloré, c’est à vous que revient le choix des couleurs.

Du classique au branché pour votre couette

Pour un effet chic et sobre, optez pour des couleurs claires et pâles. Gris clair ou blanc, ces couleurs apporteront de la fraîcheur et de la pureté à l’ambiance de votre chambre. Si vous souhaitez apporter une touche de fantaisie, vous pouvez choisir une housse de couette avec des petits motifs ou des minis broderies tels que les petits pois ou les petites fleurs.

Pour être dans le ton actuel, les plus branchés d’entre vous pourront choisir de grandes fleurs stylisées de couleur unie ou bicolore, très tendance cette année, ou encore de très larges rayures ou des toiles à matelas revisitées.

Pour apporter une touche de charme à votre chambre, préférez le gris qui donne une valeur plus moderne à votre chambre.

Une housse de couette colorée

Pour donner un côté plus punchy à votre chambre, choisissez une housse de couette colorée. Cette année le bleu fait son grand retour et s’invite dans l’univers du linge de maison. Indigo, denim, grisé ou bleu nuit, vous trouverez forcément la teinte qui vous correspondra. Les couleurs Bourgogne, prune très foncé et noir sont également tendances. Elles offrent inconsciemment de la chaleur, aspect non négligeable en cette période de fin d’année.

Si vous aimez le linge de lit coloré, vous pouvez dépareiller vos draps tout en gardant une harmonie dans les couleurs choisies. Cela donnera une touche en plus à votre décoration de chambre.

Si vous ne savez pas quelle taille de housse de couette choisir, consultez notre guide des tailles !

Comment laver sa couette en duvet ?

L’arrivée du froid hivernal annonce l’heure de la sortie des couettes du placard ! A ce moment là, quoi de mieux que la couette en duvet pour vous réchauffer ? Mais en hiver comme en été, votre couette a besoin d’un entretien régulier pour conserver sa longévité. Pour profiter au mieux de la chaleur et du confort de votre couette, n’oubliez pas de prendre en compte certaines mesures d’hygiène afin de conserver la fraîcheur de votre linge de lit. Mais comment faire pour garder une couette en duvet comme neuve ? Poursuivez votre lecture : nous vous dévoilons tous nos conseils pour savoir comment laver votre couette en duvet.

Une couette en duvet c’est quoi ?

Constitué de flocons naturels, le duvet est très léger, moelleux et naturellement chaud.

Utilisé dans les couettes, le duvet permet une bonne régulation thermique et une bonne circulation de l’air permettant ainsi l’évacuation de transpiration et d’humidité.

Les duvets les plus hauts de gamme sont constitués de plume de canard. Ils nécessitent moins de quantité que d’autres matériaux, les rendant ainsi plus légers mais plus chaud. On considère qu’une couette en duvet de canard donne environ trois fois plus de chaleur par gramme que les couettes synthétiques.

Le lavage de votre couette en duvet

Comment entretenir votre couette en duvet ? Elles sont fragiles et nécessitent une attention particulière au niveau du lavage. Les matières synthétiques s’aplatissent et se tassent avec le temps en créant des poches d’air froid, tandis que le duvet se gonfle continuellement. Le duvet est également perméable à l’air pour vous permettre d’éliminer la transpiration. Pour conserver la qualité de votre duvet, nous vous conseillons de confier votre couette à des professionnels en pressing, qui prendront en compte la composition de votre couette.

Notez qu’il vous est possible de procéder au lavage chez vous, en machine à laver. Attention, la couette doit entrer dans le lave-linge sans avoir à forcer afin d’éviter d’écraser le duvet et d’abîmer les fibres. Dans le cas contraire, il est préférable d’aller en laverie où vous trouverez des machines à laver aux capacités supérieures.

Pour laver votre couette en duvet, n’utilisez que des détergents naturels ou lessives douces en évitant absolument les produits assouplissants qui abîment le duvet. Réglez le programme de la machine à laver à 40° et prévoyez un essorage très court.

Comment sécher votre couette en duvet ?

Une fois sortie de la machine, vous pouvez opter pour le séchage à l’air libre qui assurera la fraîcheur de votre couette. Tapotez la régulièrement afin de répartir et séparer le duvet à l’intérieur de la couette. Pour un séchage plus rapide, placez votre couette dans le sèche-linge, avec une chaleur douce, inférieure à 50°. Pour aider le duvet à bien se séparer, intégrer dans votre sèche linge deux ou trois balles de séchage.

Une fois séchée, votre couette en duvet sera prête à vous accueillir pour de belles nuits au chaud tout au long de l’hiver.

Notez que les couettes en duvet ont une durée de vie de 10 à 15 ans, ce qui est nettement supérieure aux couettes synthétiques dont la longévité s’élève à quatre ans.

Si vous avez besoin d’un conseil ou une question, n’hésitez pas à joindre nos conseillers qui se tiennent à votre disposition au 01 48 63 00 82 de 10h à 18h du lundi au vendredi.

Comment laver son linge de maison en coton ?

Le coton reste la matière prédominante sur la majorité des tissus comme sur notre linge de maison. Matière agréable au toucher, souple et solide, le coton est une fibre naturelle et végétale très répandue dans le monde. Il existe plusieurs types de coton : la qualité du coton dépend de l’épaisseur et du nombre de fils utilisés au centimètre carré lors du tissage. Ce textile promet de nombreux avantages tels qu’une haute capacité d’absorption, une facilité d’entretien et un pouvoir isolant permettant de retenir la chaleur. Pour perpétuer l’efficacité et la longévité de votre tissu, un entretien régulier est nécessaire. Alors comment faire pour laver votre linge de maison en coton ?

Laver votre linge de maison en coton

Laver dans l’eau froide, tiède ou chaude, le coton est un tissu facile à laver. En effet, il supporte bien la chaleur et ne nécessite pas l’utilisation d’une lessive spécifique. Cependant il est important pour le premier lavage de bien suivre les instructions indiquées sur l’étiquette et de laver à froid le linge de couleur pour fixer son intensité. Pour les lavages suivants, avant de placer votre linge en machine, pensez à bien le détacher.

Astuce pour laver votre linge

Pour faire disparaître les tâches sur votre linge, faites le tremper dans une quantité égale de vinaigre blanc et d’eau, durant toute une nuit.

Une fois en machine, sélectionnez une température de 60° pour le linge blanc et 40° pour les couleurs afin de préserver l’intensité des couleurs dans le temps. Préférez un essorage à 600 tours maximum pour éviter trop de frottements du tambour sur votre linge en coton.


Comment sécher votre linge ?

Le séchage du linge de maison en coton peut se faire à l’air libre ou dans un sèche linge. Étendez votre linge à l’air libre sur un fil va permettre à votre linge d’être souple et d’être frais. Cependant, veillez à enlever les faux plis car le coton est un tissu facilement froissable.

Si vous souhaitez un séchage plus rapide de votre linge de maison, optez pour le sèche-linge.

Programmez votre sèche-linge pour un cycle de 10 minutes. Attention de ne pas trop placer de linge pour éviter de trop le froisser. A la fin du cycle, finissez le séchage à l’air libre afin d’éviter la corvée de repassage et de conserver l’aspect froissé du coton.

Nos conseils pour bien repasser votre linge de maison en coton

Le repassage du linge de maison en coton n’est pas obligatoire car le charme du coton repose sur son effet froissé naturel comme pour le linge de lit par exemple. Cependant, pour une finition parfaite, vous pouvez choisir de le repassage.

Avant de procéder au repassage, assurez vous que votre linge de maison en coton soit légèrement humide pour ne pas abîmer le tissu. Programmez votre fer à repasser sur la fonction coton. La température ne doit pas dépasser les 150° pour ne pas abîmer les couleurs.

Comment plier son peignoir ?

Le pliage de votre peignoir

Présent dans nos salles de bains, le peignoir se suspend au porte manteau ou bien posé sur une chaise. Mais dans les grands hôtels et les spas par exemple, vous pouvez remarquer les peignoirs délicatement pliés de façon parfaitement carrée. Le fait de les plier ainsi leur confère un aspect soigné avec une touche et un effet haut de gamme.

Vous souhaitez reproduire la même chose chez vous ? Pour vos invités ou pour vous même ? Sachez que pour obtenir un linge parfaitement plié, cela dépend de l’entretien du linge de maison, mais aussi de la manière dont vous le rangez. Pour connaître nos techniques de pliage pour votre peignoir, notre article est fait pour vous !

1/ Préparez votre peignoir au pliage

Première étape pour démarrer le pliage de votre peignoir : assurez vous que le peignoir soit bien sec pour éviter à l’humidité de favoriser le développement des bactéries. Ensuite, la manipulation consiste à retirer la ceinture du peignoir et disposer votre robe de chambre sur une surface plane comme une table ou un lit. Le dos du vêtement doit être installé face à vous.

2/ Le pliage

Deuxième étape et non des moindres : le pliage du vêtement. Commencez par plier le bras gauche du peignoir à environ quatre pouces de la couture d’épaule. Recouvrez la manche sur la partie principale de votre peignoir en laissant le bras pendre vers le bas le long du dos du peignoir.

Reproduisez le même procédé pour le côté droit.

Concernant l’ourlet du bas du peignoir, pliez le avec les deux mains, à environ un quart du chemin et lissez. Ensuite, pliez de nouveau un quart du peignoir et lissez. Enfin pliez et lissez une dernière fois.

3/ La finition du pliage

La troisième et dernière étape du pliage de votre peignoir consiste à finaliser la manipulation précédente. Pour apporter une touche de finition à votre peignoir une fois plié, prenez la ceinture mise de côté au départ et disposez la de manière centrée au dos du peignoir. Retournez soigneusement le peignoir pour le garder correctement plié, puis tirez sur les deux extrémités de la ceinture et formez un joli nœud soigné.

Alors, satisfait ? Si vous avez suivi nos étapes scrupuleusement, le pliage de votre peignoir doit être digne des grands hôtels ! Ne vous en faite pas si le pliage n’est pas parfait, il s’agit simplement de prendre l’habitude d’adopter cette méthode et vous allez pouvoir obtenir le pliage que vous désirez !

Vous n’avez pas encore votre peignoir ? Retrouvez notre gamme de peignoirs au meilleur prix !